Jeremy Mayfield Comté de Franklin Victory Lane Skphotography

Mayfield roule sur l’élan de tous les circuits de vitesse américains





Jeremy Mayfield (à gauche) célèbre avec sa femme, Shana (à droite), dans la voie de la victoire après avoir remporté une course Grand National Super Series au Franklin County Speedway en Virginie. (Photo de Sharon Kirby/SK Photography)

JACKSONVILLE, Caroline du Nord – Jeremy Mayfield, cinq fois vainqueur de la NASCAR Cup Series, espère que son deuxième départ en carrière au Goodyear All American Speedway se terminera sur une note gagnante lors de la Summer Classic de samedi soir sur la piste de 4/10 milles de Jacksonville.

Mayfield, 53 ans, d’Owensboro, Kentucky, a déjà couru sur la piste, alors appelée Coastal Plains Raceway, en 2014 lors d’un événement modifié de tournée où il a mené plusieurs tours avant de terminer 10e. Environ huit ans plus tard, il revient à Jacksonville avec la Grand National Super Series, fraîchement sorti d’un balayage du programme double de la série au Franklin County Speedway à Callaway, en Virginie, et il espère faire la même chose lors de la Summer Classic.

“J’aimerais y aller et gagner les deux courses, c’est mon objectif”, a déclaré Mayfield. «Nous avons eu la chance de le faire dans le comté de Franklin. Je ne suis pas sûr que nous ayons eu la voiture la plus rapide, mais nous avons été assez bons pour gagner les deux courses. Je pense que, par expérience, je pense que nous devrions au moins pouvoir courir devant et avoir une chance de toute façon. Avec Bob [Schact] et Franck [Kimmel] et tous les autres gars, on devrait pouvoir faire un bon show. N’importe lequel de ces trois gars peut gagner la course à coup sûr.

Alors que Mayfield participera à la course de samedi avec de l’expérience à All American Speedway, il ne s’attend pas à ce que cette expérience passée soit un avantage par rapport au calibre de la compétition à laquelle il sera confronté dans la Grand National Super Series.

“Je n’y suis allé qu’une seule fois, mais nous avons mené un tas de tours là-bas”, a déclaré Mayfield. « Je me souviens que j’aimais l’hippodrome. C’était une très bonne piste de course. En ce qui concerne les autres gars qui ne sont pas sur cette piste, je ne pense pas que cela aura d’importance car ils s’adaptent très rapidement à différents endroits. Il ne faudra pas beaucoup de temps à l’un d’entre nous pour y arriver rapidement.

Alors que Mayfield sait qu’il sera difficile de gagner à nouveau samedi, la victoire du 18 juin à Franklin County a renforcé sa confiance et a montré qu’il pouvait encore faire le travail en tant que pilote.

“Peu importe ce que vous gagnez, c’est difficile”, a déclaré Mayfield. “Tout le monde est compétitif et vous pouvez parier que vous devrez battre les meilleurs pour gagner pour revenir et gagner n’importe où, c’est une bonne sensation. C’est génial d’être de retour dans la voie de la victoire et que vous pouvez toujours le faire et ne rien oublier. C’est définitivement une affaire amusante quand vous gagnez.

L’un des principaux challengers de Mayfield samedi sera Kimmel, 10 fois champion de la série ARCA Menards. Mayfield a beaucoup d’expérience en course avec Kimmel sur des pistes courtes dans le Kentucky et l’Indiana dans les années 1980 et 1990.

“Frank et moi avons beaucoup d’histoire ensemble”, a déclaré Mayfield. «Dans les années 80 et 90, nous dirigeions Late Models à l’époque et il voyageait depuis l’Indiana. Beaucoup de gens courraient au Kentucky Motor Speedway le samedi soir. J’étais le seul dans la région d’Owensboro qui dirigeait Late Models, donc j’étais contre eux tous. Frank et eux, nous avons couru dur chaque semaine, à peu près aussi dur que possible. Frank vous dirait la même chose. Ce type de course à l’époque nous a aidés tous les deux à arriver là où nous en sommes aujourd’hui.

“Cela m’a aidé avec l’expérience et en regardant en arrière et les gars de Louisville”, a déclaré Mayfield. «Vous n’obtenez pas de meilleures courses que celles que nous avons courues là-bas. Nous avons battu et frappé. Ça va être excitant de courir contre lui ce week-end. Il a beaucoup accompli dans sa carrière. Parler et se remémorer les temps anciens sera cool comme l’enfer.

Mayfield a ensuite connu une carrière en NASCAR, gravissant les échelons et finalement dans la série NASCAR Cup de haut niveau au milieu des années 90, obtenant une course à plein temps en 1995. Quelques années plus tard, il rejoindrait Penske Racing et marquerait trois victoires – y compris une célèbre victoire où il a exécuté un bump-and-run sur la superstar la plus prolifique du sport, Dale Earnhardt.

“Je l’ai vu la semaine d’après et j’ai pensé qu’il allait être en colère contre moi”, se souvient Mayfield. « Il ne l’était pas. Il a plaisanté avec moi. Imaginez le dernier tour de la course de la Coupe et vous courez contre votre héros de longue date, Dale, et vous avez couru ensemble toute la journée et je savais que je n’avais qu’un seul coup et j’ai eu une course hors du tunnel. dans le virage 3. J’ai roulé sur mon héros de longue date que j’ai admiré toute ma carrière et j’ai pu obtenir le laissez-passer et gagner la course. C’était un rêve devenu réalité.”

Mayfield remporterait deux autres courses au volant de Ray Evernham avant une rupture controversée avec l’équipe, y compris une victoire à Richmond, en Virginie, en 2004, qui l’a enfermé dans le champ du tout premier épisode des séries éliminatoires de NASCAR, puis appelé le Chase pour le Championnat. Cependant, la victoire contre l’un des plus grands pilotes de l’histoire des courses de stock car restera toujours un moment marquant pour le pilote vétéran.

“Être capable de faire cela au dernier virage de n’importe quelle course serait excitant pour quiconque court n’importe où, je me fiche que vous couriez des voitures de dragsters ou des voitures de terre ou des modèles de coupe ou tardifs, tout le monde voudrait avoir la chance de battre Dale Earnhardt Mayfield a continué. “C’était comme un rêve devenu réalité pour quiconque se trouverait dans cette situation. Cela a été le point culminant de ma carrière à coup sûr et quelque chose que je n’oublierai jamais.

Le dernier départ de Mayfield en NASCAR a eu lieu en 2009. Il reviendrait à la course en 2014 dans la série désormais disparue KOMA Unwind Modified Madness, puis en courrait sur la terre.

“J’ai été très chanceux d’être avec de grandes équipes de course et pas si chanceux d’être avec certaines qui n’étaient pas si bonnes après tout”, a expliqué Mayfield. « Vous devez avoir de bonnes personnes autour de vous, un bon équipement, une bonne R&D et toutes les personnes nécessaires pour former une équipe de course qui se met en position de gagner. C’est énorme. Ce n’est pas seulement le conducteur, l’ingénieur ou le chef d’équipe. Il faut énormément de temps et de ressources pour gagner dans les Cup Series et c’est pourquoi vous ne voyez que quelques équipes le faire.

La Grand National Super Series, qui aura un peloton empilé samedi, est l’une des cinq divisions qui participeront à la Summer Classic – qui comptera huit courses au total. Legends, Bandoleros, Bombers et Champ Karts seront également en action.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.