Hayden Paddon contraint de se retirer du Rallye d’Estonie après un test positif au Covid-19


Hayden Paddon au volant de sa voiture Hyundai i20 N Rally 2 au Rallye d'Estonie en juillet 2022.

WRC.COM

Hayden Paddon au volant de sa voiture Hyundai i20 N Rally 2 au Rallye d’Estonie en juillet 2022.

Hayden Paddon a été contraint de se retirer du Rallye d’Estonie après avoir attrapé le Covid-19.

Le pilote de rallye Kiwi participait à sa première épreuve WRC en trois ans, mais après seulement cinq étapes, il a dû se retirer après un contrôle positif.

C’est un autre coup de malchance et un coup dur pour Paddon, qui utilisait le rallye pour travailler à l’amélioration de sa nouvelle Hyundai i20 N Rally2 pour une inclinaison complète au championnat WRC2 de l’année prochaine.

Cependant, Paddon a été contraint d’interrompre son rallye au milieu de la première journée complète à Tartu et, une fois récupéré, il devra se concentrer sur son dernier trajet lors de ce voyage, au Rally Finland, qui débutera le 4 août.

LIRE LA SUITE:
* Craig Breen mène, solide départ de Hayden Paddon au Rallye d’Estonie
* Hayden Paddon accueilli par les meilleurs pilotes du WRC en Estonie
* Hayden Paddon de retour en Europe pour les rallyes mondiaux

Lorsque Paddon et son copilote John Kennard ne se sont pas présentés après la pause déjeuner au parc d’assistance vendredi, qui se trouve au Musée national d’Estonie, le mot officiel était que cela était dû à un problème mécanique.

Cependant, Paddon a révélé plus tard sur sa page Facebook quelle était la véritable raison de son absence.

Hayden Paddon a connu un énième revers en WRC.

PHOTOGRAPHIE RED BULL/Fourni

Hayden Paddon a connu un énième revers en WRC.

“Malheureusement, nous avons dû nous retirer du Rallye d’Estonie”, a écrit Paddon.

« Gutted est un euphémisme, mais nous n’avons pas eu d’autre choix. J’ai commencé à me sentir mal la nuit dernière, mais j’ai renvoyé des tests Covid négatifs », a-t-il poursuivi.

« Ce matin, je continuais à me sentir assez malade et je n’arrivais pas du tout à me concentrer sur les étapes et le pilotage.

« Au service de midi, un autre test Covid a été effectué qui a donné un résultat positif. Nous avons maintenant dû suivre tous les protocoles Covid, ce qui signifie le retrait du rallye.

« Un grand merci à Hyundai NZ pour sa compréhension de cette situation qui est si incroyablement mal synchronisée, surtout après avoir esquivé Covid au cours des deux dernières années.

“Nous allons maintenant nous concentrer sur la pleine santé et la récupération pour donner un bon coup de pouce au Rallye de Finlande. Désolé tout le monde.

Paddon, 35 ans, avait été légèrement en retard sur le rythme des voitures de tête du WRC2 sur les quatre étapes auxquelles il a participé vendredi matin, mais on pensait que cela était dû à des problèmes de configuration de sa nouvelle voiture plutôt qu’à autre chose.

Il avait perdu 52,7 secondes face au concurrent le plus rapide du WRC2, Emil Lindholm, après cinq étapes et lors de l’interview instantanée après la fin de ce qui s’est avéré être sa dernière étape, Paddon a déclaré : “Je conduis juste pour le moment, nous allons reprendre le service et voyons ce que nous pouvons faire. Revenons à la planche à dessin. »

Après la première étape de la journée, Paddon a déclaré : « Pas content. Je n’ai juste aucune sensation, il y a déjà pas mal d’ornières là-dedans. Un peu effrayant de conduire comme ça. Donc, tôt le matin, Paddon ressentait déjà dans une large mesure les symptômes de Covid.

L’abandon du Rallye d’Estonie continue l’incroyable malchance de Paddon en WRC.

En 2019, il a obtenu un siège pour quelques événements, en Finlande, en Grande-Bretagne et en Australie, avec M-Sport dans une Ford Fiesta, qui, espérait-il à l’époque, l’aiderait à se propulser à nouveau dans un siège à temps plein avec une équipe d’usine.

Cependant, il a chuté lors d’essais en Finlande et n’a pas pu participer au rallye.

Au Rally GB, il a fait un tête-à-queue et a échoué sa voiture le premier jour et le second a subi deux crevaisons, le forçant à nouveau à abandonner pour la journée.

Ensuite, l’événement australien a été annulé en raison des feux de brousse qui balayaient la Nouvelle-Galles du Sud à l’époque.

Sa dernière incursion dans le WRC a de nouveau été gâchée par une terrible malchance et il gardera tout ce qu’il faut pour qu’il ait un revirement de situation en Finlande le mois prochain.

Pendant ce temps, le leader du championnat finlandais Kalle Rovanperä est dans le boxe pour remporter son cinquième rallye de la saison.

A l’issue des étapes de vendredi dans le sud de l’Estonie, le joueur de 21 ans détenait 11,7 secondes d’avance sur le Gallois Elfyn Evans, tandis que l’espoir local Ott Tänak est à 44,3 secondes de Ravanperä.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.