Biaggi furieux, les mécaniciens interdits dans une affaire d’interférence Moto3


L’ancienne star du MotoGP Max Biaggi a fustigé les membres de son équipe Moto3 éponyme pour leurs actions lors des qualifications pour le Grand Prix d’Aragon, après que deux mécaniciens de l’équipe aient été filmés, empêchant le pilote Tech3 KTM Adrian Fernandez de quitter la voie des stands derrière leur pilote Ayumu Sasaki. .

Dans des séquences vidéo publiées sur les réseaux sociaux par Tech3, on peut clairement voir deux membres de l’équipe Max Racing se mettre en travers du chemin de leur ancien pilote Fernandez – frère cadet du pilote MotoGP Raul – et apparemment entrer en contact avec son frein avant alors qu’il se préparait à sortir de la voie des stands.

Selon le patron de l’équipe Tech3, Hervé Poncharal, cela a ensuite amené Fernandez à caler sa machine, l’empêchant d’entrer sur la piste alors que lui et ses mécaniciens se précipitaient pour redémarrer la moto. Une fois relancé, Fernandez n’avait plus le temps d’effectuer un tour rapide et était relégué 15e sur la grille.

Et même s’il n’était pas tout à fait clair si les actions des mécaniciens étaient délibérées ou non, le patron de l’équipe Biaggi a déclaré en exclusivité à The Race par la suite que des sanctions rapides et sévères seraient infligées aux deux membres de l’équipe, quelle que soit leur intention.

“C’est clair pour moi !” l’Italien a fulminé après. “J’étais là. je parlais avec [pitlane reporter Antonio] Boselli de Sky. Je n’ai pas remarqué parce que c’était rapide – j’ai remarqué quand quelqu’un m’a envoyé le tweet. J’ai vu. Je veux parler avec les mécaniciens de ce qui s’est passé.

«Ils parlaient très [quiet mumbles]… Pourquoi? C’est incroyable. Je suis allé à Tech3 et j’ai demandé ce qui s’était passé. Ils m’ont expliqué. J’ai dit désolé, j’ai dit que c’était inacceptable, et je vais prendre des mesures. Donc, de mon point de vue, c’est inacceptable. N’importe quel aspect, n’importe quelle classe, n’importe quoi.

“Et… [even] si Dorna ou IRTA vont, je ne sais pas, punir d’une manière ou d’une autre ou dire que c’est quelque chose… Je le ferai moi-même, dans l’équipe. Il y aura une punition pour le comportement. Cela ne veut rien dire s’ils l’ont fait exprès ou non. C’était clair pour moi. Et inacceptable.

Une vidéo sous un autre angle a ensuite été téléchargée par le MotoGP lui-même et a offert une image plus claire de ce qui s’est passé.

Le MotoGP a annoncé que les deux mécaniciens en question avaient “interféré et pris contact avec la moto et le pilote d’une autre équipe de manière agressive et dangereuse” – avec chacun une amende de 2000 € et des interdictions différées de deux courses.

Les interdictions s’appliqueront aux week-ends de Phillip Island et de Sepang plutôt qu’aux courses à venir à Motegi et Buriram, car “il ne serait pas possible de remplacer les membres de l’équipe en question pour les deux prochaines courses en raison des restrictions d’immigration et de voyage pour les prochains tours, ce qui pourrait potentiellement poser un problème de sécurité pour leur coureur ».

Du côté de Tech3, Poncharal a admis à The Race que malgré toute son expérience en course, ce n’est pas quelque chose qu’il a déjà rencontré auparavant – mais pas non plus quelque chose qui devrait voir les pilotes de Max Racing Team Sasaki et John McPhee punis pour les actions de leurs équipes.

“J’ai été choqué”, a-t-il déclaré après avoir vu la séquence vidéo. “Ils m’ont envoyé la vidéo, je l’ai envoyée à [Max Racing Team manager] Peter Oettl, pour lui dire ‘que se passe-t-il ?’ Il a dit “Je suis désolé, je m’excuse”. Plus que ça, qu’est-ce que tu veux que je te dise ? C’est toujours difficile à dire. Ils diront que ce n’est pas délibérément fait ou quelque chose comme ça.

« Mais… nous avons les données, les gars m’ont envoyé les données, ils sont vraiment croisés – et c’est presque évident. Presque évident. Que puis-je dire ? Que pouvons-nous faire? Je pense que ce n’était pas une bonne image pour le sport, absolument pas, surtout entre deux marques sœurs qui appartiennent au même groupe [Husqvarna and KTM].”

Cependant, le Français s’est également montré plus magnanime que son homologue Biaggi en matière de sanctions. Concédant que suivre d’autres pilotes fait partie du jeu lors des qualifications Moto3 – quelque chose dont il dit qu’il est particulièrement conscient après avoir travaillé avec Sasaki (un délinquant fréquent) en 2021 – Poncharal a déclaré que plus que tout, cela devait être un avertissement pour les autres.

“Je n’en vois pas l’intérêt car je ne pense pas qu’Adrian devienne une menace pour qui que ce soit”, a-t-il admis à propos de la performance de son pilote, avec Fernandez 14 places derrière Sasaki au classement en 20e.

«C’est sûr qu’ils vont tous ensemble, essayant de se suivre. Mais il n’est pas le seul ! Je ne sais pas qui il voulait suivre, peut-être qu’ils pensaient qu’il voulait suivre Ayumu, mais quand j’étais avec Ayumu [at Tech3 in 2020-21] tout le monde venait me dire ‘hé, tu ne peux pas demander à Ayumu d’arrêter de suivre ?!’

« Ils se suivent tous ! C’est le jeu ! Ce n’est pas la règle mais c’est ce qu’ils font.

Hervé Poncharal Tech3 MotoGP

« Mais honnêtement, je ne veux pas en faire toute une histoire. Je pense que c’est la première fois que je voyais ça. Mais que pouvez-vous faire? Pouvez-vous pénaliser ? Vous n’allez pas pénaliser le coureur, le coureur ne sait rien et il n’est certainement pas impliqué. Alors qui doit être pénalisé ? Je pense que c’était bien qu’il y ait eu une vidéo, je dois aussi remercier Adrian de n’avoir rien dit, mais le pauvre garçon, il est revenu dans la boîte et il pleurait comme un bébé.

“C’est comme quand vous avez des choses sales qui se passent dans un match de football et que vous le voyez en direct sur la caméra… Je pense qu’une fois que vous l’avez montré, et je pense qu’il y avait pas mal de gens qui l’ont regardé, vous savez que c’est arrivé et vous peut dire aux gens “ne refais pas ça”.

“Plus il y a d’apports et de concentration dessus, plus certaines personnes savent que cela s’est produit et que cela ne devrait pas être fait parce que c’est sale.”





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.