NASCAR Nuggets: entrée de Kyle Busch Indy 500 à l’horizon?





Kyle Busch. (HHP/Chris Owens)

Lorsque Kyle Busch a annoncé la semaine dernière qu’il rejoindrait Richard Childress Racing en 2023, la nouvelle est venue que Busch s’était assuré que son contrat lui permettait de participer à l’Indianapolis 500 avec une équipe soutenue par Chevy.

Eh bien, selon l’Associated Press, la possibilité que cela devienne une réalité est proche.

Jeudi (22 septembre), l’AP a rapporté qu’Arrow McLaren SP était “en conversation sérieuse sur la gestion d’une quatrième entrée à Indianapolis 500” pour Busch.

Une telle soumission serait “probablement soutenue par Menards”, qui est un sponsor majeur à la fois de NASCAR et d’IndyCar en tant que soutien de Team Penske.

En plus de McLaren, les équipes IndyCar actuelles affiliées à Chevrolet sont Team Penske, Ed Carpenter Racing, AJ Foyt Enterprises et Juncos Hollinger Racing.

2023 marquera neuf ans depuis que le frère de Busch, Kurt Busch, a été le dernier pilote à tenter le “Double” pour participer le même jour à l’Indianapolis 500 et au Coca-Cola 600. En 2014, l’aîné Busch a terminé sixième de l’Indy 500 dans une voiture Andretti Autosport. Il a ensuite terminé 40e du Coke 600 lorsque le moteur est tombé en panne sur son entrée Stewart-Haas Racing.

Résultats des tests de ferme

Alors que la NASCAR Cup Series se prépare pour le début de la ronde de 12 dans les séries éliminatoires, le travail est déjà en cours sur la ronde de 8. Cette semaine, NASCAR a organisé un test d’organisation de deux jours à Homestead-Miami Speedway, où la deuxième course se déroulera avoir lieu. avoir lieu. en huitième de finale.

Plus de 20 équipes de 14 organisations ont participé au test. Le temps le plus rapide de l’événement de deux jours a été réalisé par Joey Logano de l’équipe Penske, fixant une vitesse de 167,126 mph (32,311 secondes) sur une piste de 1,5 mile.

Il a été suivi par Brad Keselowski (167 033 mph), Kyle Larson (166,641 mph), Ryan Blaney (166,569 mph) et Denny Hamlin (166,441 mph). Logano a également enregistré le plus de tours avec 316.

“Homestead est une piste tellement unique”, a déclaré Austin Cindric de l’équipe Penske. “J’aurais aimé que nous ayons eu cette chance pour probablement quelques autres pistes des séries éliminatoires en ce qui concerne les tests ouverts, mais tout le monde a eu la même chance et nous aurons la même chance de revenir en arrière et de regarder les données, mais je pense que c’est aussi utile de le faire sur un pneu qui est maintenant cohérent entre beaucoup d’intermédiaires, donc je pense que c’est génial de ce point de vue. Le temps change clairement. C’était au milieu des années 90 lorsque nous faisions des essais là-bas, donc évidemment il ne fera pas aussi chaud quand nous reviendrons en octobre, mais dans tous les cas, c’est génial de pouvoir essayer certaines choses entre toutes nos voitures. Je pense que c’est définitivement productif.”

Un autre vainqueur non éliminatoire ?

Dans trois courses éliminatoires de la NASCAR Cup Series, les trois ont été remportées par des pilotes qui n’ont pas participé aux séries éliminatoires. C’est la première fois que cela se produit dans l’ère des séries éliminatoires de NASCAR.

Alors qu’un pilote non éliminatoire a déjà remporté la course éliminatoire du Texas Motor Speedway, cela fait un moment.

En 2006, Tony Stewart était classé 11e au classement par points au moment de sa victoire en séries éliminatoires du Texas. C’était à l’époque où il n’y avait que 10 pilotes en barrages.

En 2014, Jimmie Johnson était 11e aux points au moment de sa victoire en séries éliminatoires du Texas. Johnson avait fait les séries éliminatoires mais a été éliminé en huitièmes de finale. L’année suivante, Johnson était 12e aux points au moment de la victoire. Johnson avait fait les séries éliminatoires mais a été éliminé en huitièmes de finale.

Et seulement deux fois, un pilote non éliminatoire a remporté la quatrième course en séries éliminatoires.

Joe Nemechek l’a fait en 2004 lorsqu’il a gagné au Kansas Speedway tout en terminant 21e au classement par points.

Deux ans plus tard, Brian Vickers a remporté la quatrième course à Talladega Superspeedway, alors qu’il était 16e aux points à l’époque.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.